Netteté - Passion Photo Laurentides

Pour être "Lemieux" conseillé...voici les petites capsules de Luc

La netteté

(Infolettre#190)

C’est quoi au juste la netteté

C’est une image claire, nette et précise, sans zone floue, sans un « bougé » et avec un minimum de « bruit ». Car entre une photo floue et une avec du bruit, on choisira toujours celle avec du bruit. Une photo totalement floue ne passe pas dans un concours, toutefois le flou intentionnel et partiel est acceptable. Mais il y a toujours des exceptions comme la photo d’un trou noir. Nous n’avons pas encore de caméra capable de donner une image claire et nette à 50 millions d’années-lumière, mais ça s’en vient.

La netteté ça commence avec un capteur propre (capsule 10-2019) et un objectif impeccable. Voici le résultat d’un objectif taché par des éclaboussures. Bien que tous les paramètres soient corrects, cette photo inacceptable dans un concours, a besoin d’un sérieux nettoyage.

Ensuite c’est la saisie de l’image.

Qu’est-ce que la saisie de l’image vient faire avec la netteté et bien disons qu’une ouverture incorrecte, mauvaise vitesse d’obturation et choix trop élevé de l’ISO peuvent et vont affecter la netteté.



Si par exemple on prévoit de prendre une photo d’un animal en mouvement, un oiseau en vol, l’important ici sera la bonne vitesse d’obturation afin de bien saisir l’animal ou l’oiseau en mouvement et donc obtenir une image claire et nette de l’animal ou l’oiseau quoique l’arrière-plan soit flou. L’inverse toutefois ne donnera pas le même résultat.

L’ouverture elle aussi joue un rôle important puisque comme on le sait l’ouverture joue un rôle avec la PdC (capsule 09-2019). Si vous laissez la caméra décider vous pourriez être déçu. Donc si la PdC est importante pour vous, à vous de correctement déterminer l’ouverture afin de bien limiter la zone floue, celle-là même qui améliorera votre image ou le contraire.

Le bruit (ISO). On sait qu’une sélection élevée de l’ISO se traduira par une augmentation du bruit. À l’époque argentique on n’appelait ça du « grain » on pouvait contrôler le niveau de bruit en sélectionnant une pellicule appropriée, c’est-à-dire en lisant l’ISO inscrit sur la boîte. On choisissait un ISO de 25 à 800 pour les films couleurs par exemple. Aujourd’hui ce « bruit » numérique peut-être contrôlé de façon plus efficace puisqu’on peut sélectionner l’ISO qu’on veut à partir de l’appareil.

Donc à vous de vous assurer que vous effectue le bon choix. Donc si vous prenez des photos à main levée toute la journée sans vous préoccuper de l’ISO, vous pourriez avoir des surprises désagréables. Comment ça? Et bien ici je suppose que toute la journée veut dire du lever au coucher du soleil. Nul besoin de vous rappeler que la lumière change au cours d’une journée ensoleillée avec des passages nuageux, non seulement en intensité mais aussi en valeur calorifique-le fameux Kelvin (K). Donc on suppose que vous avez sélectionné « P » sur votre appareil (c’est donc lui qui décide de la vitesse et de l’ouverture) et si vous avez ajuster votre ISO à disons à 800 (un scénario d’un matin à ciel variable, un midi ensoleillé, un après-midi nuageux) ça devrait correct et ce jusqu’en fin de journée. Dépendant de votre capteur (capsule 02-2019), il y aura toutefois plus de bruit que si vous aviez sélectionné 100 ou 200.

Mais, disons que vous préparez votre appareil pour la priorité à l’ouverture, vous sélectionnez « A » sur votre appareil, pour une ouverture de f/8 et disons ISO 200 (c’est donc vous qui décidez de l’ouverture et de l’ISO, l’appareil contrôle la vitesse), là il pourrait y avoir de mauvaises surprises en fin de journée si entre-temps vous voulez photographier des animaux en mouvement qui nécessite une vitesse plus élevée. Puisque l’ouverture est demeurée constante à f/8, la lumière elle comme on l’a indiqué dans le scénario plus haut, a été changeante (capsule 06-2019), la vitesse elle s’est ajustée en conséquence, en s’abaissant. Et si votre but était de photographier, des animaux en mouvement, et bien c’est raté. Bien que soyez à ISO 100 @ f/8, l’image sera sans « bruit », la PdC sera correcte, mais l’animal sera tout simplement flou. Donc une image sans netteté.

Vous voyez donc que la netteté est affectée par beaucoup d’éléments que vous pouvez contrôler.



Powered by SmugMug Log In