La chronique à

La synchronisation du flash au second rideau

Dans certains scénarios, la synchronisation du flash au second rideau est requise pour faire une photo qui correspond à la réalité. Voyons voir le pourquoi et le comment.

Fonctionnement interne de la caméra.

Dans la majorité des caméras, le mécanisme qui permet d'exposer le capteur à la lumière est composé de deux rideaux. Lors du déclenchement, un premier rideau se déplace pour exposer le capteur à la lumière et après le temps d'exposition défini par le photographe, un second rideau se déplace pour obturer le capteur, mettant fin à l'exposition.

OK, mais à quoi peut bien servir cette fonction de synchronisation sur le second rideau ? Elle est généralement utilisée lorsque vous faites une longue exposition et que vous utilisez le flash pour figer une action. Par défaut, la synchronisation du flash se fait au premier rideau. Ceci signifie que la lumière du flash est émise au début de la durée d’exposition du capteur. Juste après le mouvement du premier rideau.

L’image ci-dessous montre la différence entre une photo réalisée avec la synchronisation du flash sur le premier rideau versus le second rideau.

Sur la photo de gauche, le flash, synchronisé sur le premier rideau (en début d’exposition) a figé le mouvement du véhicule et la trainée lumineuse des phares a par la suite été enregistrée pour le reste du temps d’exposition. Le résultat est contre-intuitif. Comment un véhicule qui avance peut-il laisser une trainée lumineuse devant ? Vient alors la synchronisation sur le second rideau. La trainée lumineuse est captée durant les premiers moments de l’exposition, puis lorsque le second rideau est sur le point de s’abaisser, le flash est activé pour figer le mouvement du véhicule. Le résultat est nettement plus logique.




La différence entre la synchronisation au premier et au second rideau

L'image ci-dessous démontre la différence dans la synchronisation au premier rideau versus la synchronisation au second rideau.





Dans quelles conditions l'utilise-t-on ?

Comme démontré dans la photo du véhicule en déplacement, cette technique s'utilise lorsqu'on veut figer le mouvement d'un sujet lors d'une longue exposition et que la lumière ambiante est de faible à nulle. À la base, cette technique n’a d’utilité que dans le cas où l’on souhaite équilibrer la luminosité ambiante avec la luminosité d’un flash. De plus, ceci n’a de sens que si le sujet se déplace par rapport au cadre de la photo pour inscrire sa trajectoire un peu comme en light painting.

En conclusion

Pour conclure et tel que nous l'avons vu ci-dessus, afin de bien distinguer la traînée du sujet sur la photographie, il est important que l’ambiance générale de la scène soit suffisamment sombre pour que la durée d’exposition dure assez longtemps pour permettre le déplacement du sujet dans le cadre.

Copyright © Stéphan St-Denis - Pour Passion Photo Laurentides

Powered by SmugMug Owner Log In