La chronique à

Le HDR (High Dynamic Range) ou “Plage dynamique étendue”

Dans certaines conditions d'éclairage, il est difficile de capturer l’étendu des contrastes de la scène qui se trouve devant nous. Le HDR vient à la rescousse.

Introduction

Le HDR fait ressortir les ombres les plus profondes et les reflets les plus lumineux d'une scène. Cet outil est utile pour les emplacements extérieurs et les images immobilières intérieures. Mais il peut également ajouter un élément fantastique à la manipulation créative de photos. Le problème avec la photographie HDR est qu'elle est souvent exagérée.

Comment est-ce que ça fonctionne ?

La photographie à plage dynamique élevée (HDR) est la méthode de fusion d'images pour créer une photo finale. La méthode consiste à prendre plusieurs photos, puis à les coudre ensemble (avec Lightroom ou Photoshop par exemple).

Chaque photo capture la scène à des expositions différentes. Lorsqu'elles sont fusionnées, la photo finale fournit une exposition globalement correcte. Idéalement, chaque photo sera prise en format RAW pour plus de souplesse et de précision.

Dans la plupart des cas, ce processus nécessite au moins 3 photos. La première consiste à réaliser une photo dont l’exposition est au centre du posemètre. Suivent ensuite, une photo pour capturer les hautes lumières (zones claires) et une dernière photo pour capturer les basses lumières (ombres).

Vous pouvez prendre plus que trois photos. Par exemple, pour trois photos, les valeurs doivent être 0, +3 et -3. Pour sept photos, votre plage devrait être de -3, -2, -1, 0, +1, +2, +3.

Votre appareil photo vous permet de capturer trois images de cette manière. Certains modèles de caméras disposent même d'une fonctionnalité HDR dédiée qui vous permet d'ajuster librement les paramètres. Consultez le manuel de votre caméra pour en savoir plus.

Exemple de trois photos prises pour réaliser un HDR.

Dans certains cas où la scène à capturer n'est pas trop contrastée, 2 photos peuvent être suffisantes. Une première photo pour exposer correctement les hautes lumière et l'autre photo pour exposer correctement les basses lumières.

Seules deux photos sont utilisées pour réaliser un HDR.

Le HDR au service de l’immobilier

Les capteurs modernes peuvent faire face à des plages dynamiques de 12 stops ou plus. Vous devriez donc être en mesure de capturer toute la plage dynamique d'un intérieur de maison, n'est-ce pas ?

Malheureusement non. Du moins, si vous désirez une bonne qualité d'image. C'est pourquoi le HDR est couramment utilisé dans le domaine de l’immobilier.

Les trois photos utilisées pour réaliser la photo d'intérieur.

Un intérieur réalisé à partir de 3 photos et combinées pour en faire une image HDR.

Sur la photo HDR ci-dessus, les bases et les hautes lumières sont toutes bien visibles. Notez à quel point il est possible de distinguer la végétation dans les fenêtres, au fond de la pièce. Sans la technique du HDR, cette photo aurait été impossible à réaliser.

Pourquoi la photographie HDR a maintenant une mauvaise réputation ?

Le HDR était particulièrement populaire parmi les photographes il y a quelques années. Malheureusement, avec des outils automatisés, Internet a été inondé de mauvaises images HDR surréalistes, fausses et sursaturées.

Une image classique d’un traitement HDR mal exécuté.

Le problème est qu'il est facile de surtraiter les photos HDR. Il existe de nombreux préréglages disponibles dans les logiciels HDR automatisés et de nos jours, il existe également des filtres HDR. Ils produisent des images peu attrayantes.

Avec le temps, ces images sont devenues synonymes de mode HDR. Mais le HDR n'est pas un style. C'est un outil technique. Le but ultime du HDR est d'élargir la plage dynamique.

Les bonnes photos HDR sont subtiles et conservent l'apparence naturelle de vos images. De plus, vous n'avez pas besoin d'éliminer le contraste parce que c'est ce qui garde les choses naturelles. La façon dont vous manipulez l'image a peu à voir avec le HDR. Vous pouvez opter pour un montage réaliste ou vous pouvez vous lâcher lousse !

Le HDR dans Lightroom et Photoshop

Même si Lightroom et Photoshop offrent l'option pour réaliser des photos HDR, ce ne sont pas les meilleurs dans ce domaine. Il existe des logiciels spécialisée qui sont meilleurs à cette tâche. Le plus connu est Photomatix/Photomatix Pro mais il en existe bien d'autres.

Mais ne pensez pas que Lightroom et Photoshop ne sont pas capables de réaliser de beaux HDR. Pour d'occasionnelles photos HDR, ils sont à la hauteur.

Dans Lightroom, il suffit de sélectionner les photos que nous désirons fusionner et de sélectionner l'option dans le menu, comme en fait foi la capture d'écran ci-dessous.

Sélectionner le mode de fusion HDR dans Lightroom.

Une fois l'option sélectionnée, vous vous retrouvez avec une fenêtre semblable à celle-ci. Peu d'options sont disponibles mais l'essentiel y est.

Options de fusion HDR dans Lightroom.

Les options sivantes vous sont proposées :

  • Alignement automatique. Sert à aligner les photos de manière automatique si celles-ci n'ont pas été prises à l'aide d'un trépied. Et même dans ce cas, il peut y avoir eu un léger mouvement. Il est préférable de laisser cette option sélectionnée.
  • Paramètres automatiques. L'application tente d'ajuster l'ensemble des paramètres pour fabriquer la photo finale et pour offrir le meilleur résultat possible. Il est recommendé de sélectionner cette option. Vous pourrez ajuster l'image finale par après si jamais c'est nécessaire.
  • Niveau de correction des décalages. Il arrive parfois que dans une scène, des éléments se déplacent (nuages rapides par exemple) et l'assemblage des photos pourrait poser problème. L'application tente d'ajuster le décalage de manière automatique en fonction de la différence de la position des éléments qui ont bougés d'une photo à l'autre. Vous devrez sélectionner le niveau d'agressivité du décalage à cet endroit.
  • Afficher l'incrustation de la correction des décalages. Lorsque cette option est sélectionnée, l'application vous indique de manière visuelle les endroits où il a détecté des décalages.
  • Créer une pile. Cette option permet de créer une pile des photos sélectionnées ainsi que la photo HDR résultante.

Comme vous venez de le voir, Lightroom offre peu d'options mais permet de créer des photos HDR de manière rapide et conviviale. Alors n'hésitez pas à vous en servir.

Conclusion

Le HDR est une technique qui permet de capter l'ensemble de la plage dynamique perçue par l'oeil humain. Aucune caméra, même les plus avancées, ne peuvent y parvenir sur une seule photo.

Si un jour vous êtes confrontés à ce genre de sitution, pensez HDR !

Copyright © Stéphan St-Denis - Pour Passion Photo Laurentides

Powered by SmugMug Owner Log In