La chronique à

Ombres et lumière

Il n'y a pas différents types de lumière qui expliquent la dureté des ombres. Tout est une question de taille. Voyons-y plus clair.

Introduction

Nous pensons tous à tort que les ombres douces et les ombres dures sont dues à de la lumière dite crue et de la lumière dite douce. Or, il n'en est rien. Tout est une question de la taille de la source lumineuse versus la taille du sujet éclairé par cette source.


Relation entre la taille de la source lumineuse et la dureté des ombres

Ombres dures


Exemple d'ombres dures

Les ombres dures, clairement définies, sont créées lorsque la source lumineuse est de très petite taille en relation avec l'objet éclairé. Plus la source est petite et plus les ombres sont dures. La source de lumière la plus connue pour générer des ombres dures et notre soleil. Certains dirons "Mais le soleil, il est très gros, comment peut-il produire des ombres aussi dures ?". La réponse est très simple : Le soleil est très loin de la terre et il nous apparait très petit tout en ayant une très grande puissance lumineuse. Cela explique que par journée sans nuage, les ombres sont très dures.

Toutefois, une source de lumière très crue est la seule qui ne change pas ses caractéristiques si nous faisons varier la distance par rapport à l'objet (mais selon la loi carrée inverse, elle change la puissance). Les ombres restent les mêmes : très nettes.

En studio, vous utiliserez un réflecteur pour obtenir ce genre d'ombre.


Un réflecteur standard installé sur un flash produit une lumière crue, provoquant des ombres dures.

Ombres douces


Exemple d'ombres douces

Une source lumineuse qui a une taille similaire à la taille de l'objet photographié produira des ombres douces. Un diffuseur (softbox) est le meilleur exemple pour ce genre de source lumineuse. Une journée nuageuse offre aussi les conditions d'ombres douces. La raison est qu'en augmentant la taille de la source lumineuse, les ombres s'adoucissent.

Prenons encore l'exemple du soleil. La taille de la source (le soleil) ne change pas. Mais lors d'une journée nuageuse, les rayons du soleil sont redirigés dans tous les sens, augmentant de beaucoup la taille de la source. C'est la même chose lorsqu'on installe un softbox devant un flash. La source lumineuse demeure de la même taille (le flash n'est pas plus gros) mais la taille de la lumière augmente, offrant des ombres plus douces.


Un softbox de 2 x 2 pieds, installé devant un flash, s'il éclaire un objet dont la taille est similiaire ou plus petite, produira des ombres douces.

Ombres diffuses


Exemple d'ombres (très) diffuses

Quand la source lumineuse est énorme, les ombres n'existent presque plus ou sont totalement absentes car la lumière est assez grande pour briller tout autour de l'objet. Pour obtenir ce résultat, il faut que la taille de la source lumineuse soit énorme en relation avec le sujet. Un très grand diffuseur (softbox) devant un objet de petite taille ou une journée très nuageuse offrent les conditions pour obtenir ce type d'ombre.

Encore là, notons que c'est la taille de la source lumineuse et non sa puissance qui change.


Un très gros diffuseur ou softbox devant le flash produit des ombres très douces ou presque inexistantes.

Conclusion

Comme vous avez pu le découvrir dans cette chronique, c'est la taille de la lumière en relation avec le sujet photographié et non sa puissance qui détermine le type d'ombre obtenu. Évidemment, il y a beaucoup plus que ça qui détermine la qualité (type) d'ombre. Par exemple, la loi du carré inverse change la puissance de la lumière. Pas à sa sortie mais une fois rendue à la distance du sujet photographié.

En espérant que cette chronique vous aidera à mieux comprendre comment obtenir le type d'ombre désiré lors de vos sessions photos.

Copyright © Stéphan St-Denis - Pour Passion Photo Laurentides

Powered by SmugMug Owner Log In